bentolarMa journée du jeudi a été placée sous le signe du Japon !
Elle a commencé au déjeuner, avec Fabien, Aurore et ma soeur Amandine, chez Higuma, un restaurant traditionnel japonais rue Ste Anne.  J'ai choisi celui-ci sur les conseils avisés de plusieurs bloggers et nous avons très très bien mangé!
Pour 10 euros, j'ai dégusté des gyozas et des yakisobas au poulet et aux calamars, dans une salle remplie de banquiers nippons et décorée des autographes de stars de passage (dont Marc Lavoine et David Douillet...).

20thJuste à côté se trouve Komikku, mon dealer de bentô préféré où j'ai emmené Aurore et Fabien qui voulaient eux aussi acquérir une de ces fameuses boîtes...
Et croyez-le ou non, j'ai été forte, je n'ai pas acheté de bentô ni d'accessoire!!!!!  (ni même la machine à chips ou encore la boîte à sandwiches, j'ai été FORTE vous dis-je!)
En revanche, j'ai acheté un manga pour la première fois de ma vie : 20th Century Boys, je vous en donnerai des nouvelles.
J'ai également acheté un nouveau livre sur les bento...humhumhum...

kioko_008
En face de Komikku se trouve Kioko, une chouette épicerie 100% japonaise où j'ai pu acheter tous les ingrédients conseillés par Tomoko lors de son magnifique cours de gyozas...
Poches à inaris, pâte de tofu, flocons de bonite, kombu, riz, nouilles soba, nouilles udon...  De quoi tenir plusieurs mois dans notre abri anti-atomique en cas de guerre nucléaire...

Du coup, inspirée par toutes mes trouvailles, je suis rentrée et j'ai préparé pour dîner la recette de yakisobas proposée par mon nouveau livre "Sushis, sashimis, yakitoris et 60 basiques japonais"...
Recette à suivre, je peux juste dire que nous nous sommes régalés, il m'en restait à peine pour mettre dans mon bentô du vendredi!

julie_and_juliaEnfin, et cela n'a plus rien de japonais, je suis allée au cinéma voir Julie and Julia, le film qui raconte le pari culinaire de Julie Powell, secrétaire New-Yorkaise, qui se donna un an pour réaliser toutes les recettes du livre de Julia Child, la femme qui réussit à introduire la cuisine française aux Etats Unis dans les années 50. Nous suivons donc à la fois l'épopée de Julie qui bataille dans sa cuisine moderne, et la vie de Julia qui s'extasie de sa voix suraiguë devant le moindre croissant au beurre.

J'ai adoré la partie "Julia", incarnée par Meryl Streep, qui joue incroyablement bien cette femme formidable, gourmande, passionnée et moderne, qui a clairement choisi de vivre pour manger et non pas le contraire...  J'ai beaucoup moins aimé la partie "Julie" qui m'a un peu laissée de glace...  Je n'aime pas vraiment le personnage de Julie Powell (qui existe vraiment) et que je trouve finalement assez ennuyeuse et égoïste...  Ceci est peut-être lié au fait que j'ai lu le livre de Julie et que je ne me suis pas vraiment amusée en le lisant...  Malgré la réussite de son incroyable défi, je n'ai pas vu la passion de la cuisine dans son récit, plutôt une grosse crise de narcissisme...

Et vous, qu'en avez-vous pensé?